ambla architectes

A propos de l’agence

AMBLA, Atelier Molinari Berson Le Corroller Architectes, rassemble le savoir-faire de trois architectes animés par la même passion : l’architecture. AMBLA représente le partage de trois expériences personnelles, à la fois différentes et complémentaires ainsi que la collaboration de deux disciplines étroitement liées : l’architecture et le graphisme.

​

Unis par la volonté commune de s’investir dans l’architecture de demain, nous sommes complémentaires et chacun enrichit de son expérience la conception des projets dans une démarche qualitative et innovante.

​

Notre source d’inspiration est commune, nous recherchons une architecture sensible et juste. Nous pensons que servir la qualité de vie, la qualité constructive et la qualité environnementale n’est pas une affaire de grands gestes, mais d’actions pertinentes et parfois modestes sur un lieu.

​

Il n’y a pas de petits projets. L’architecture est utile et nécessaire partout pour façonner un quotidien sur-mesure.

Morgane Berson

architecte associée

Avignonnaise de naissance, je suis architecte diplômée de l’École Nationale d’Architecture de Marseille et titulaire d’un diplôme en construction parasismique.  

​

Actuellement implantée en Occitanie, je suis imprégnée du climat méditerranéen, de ses paysages et de son architecture.  

​

Pour moi l’humain est au centre de la conception de l’espace.  L’architecte est le garant de la qualité architecturale, c’est un prescripteur et donc un acteur de choix pour accompagner les changements sociétaux. En tant que jeune architecte, il m’apparaît fondamental de m’inscrire dans cette démarche, d’être précurseur, apporteur d’idées car une agence d’architecture propose avant tout de la matière grise.  

​

Le projet conçu par l’architecte pour son client est unique. La qualité des espaces et la cohérence du projet aux demandes formulées par la maîtrise d’ouvrage sont le fil conducteur de tout le processus de projet, depuis la phase de conception à la réalisation.  

​

Par ailleurs, le secteur du BTP est connu comme étant le secteur le plus pollueur de France. Il me paraît essentiel d’intégrer dans nos pratiques et ce dès les premières phases de conception, la composante environnementale, que ce soit en termes de matériaux, de réemploi, de techniques de construction ou encore d’énergie grise. La prise en considération de la préservation des ressources et la mise en place d’une architecture raisonnée doit, à mon sens, s’accompagner d’une réflexion sur les facteurs de risques et en particulier des risques naturels. 

​

C’est dans cette optique responsable et garante de qualité que je souhaite apporter ma pierre à l’édifice de la production architecturale française. 

CV

Pavillon allemand de Barcelone - Mies Van der Rohe

Thermes de Vals - Peter Zumthor

Karen Le Corroller

architecte associée

Je suis née à Marseille en 1991. Architecte diplômée de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille, je suis profondément attachée à mes origines, à la culture méditerranéenne et, qui plus est, Marseillaise. Cette culture Marseillaise est un véritable art de vivre. Mais, au-delà de cela, l’histoire de la cité phocéenne est riche et sa situation géographique privilégiée, entre mer et montagnes, est fascinante.

​

L’interaction de l’architecture avec la nature me plait et m’inspire. Je me dis que l’avenir de nos paysages se décide dans le soin que l’on met à les regarder, à les comprendre et à les saisir comme lieu de vie et de dialogues. Alors, considérer le paysage comme un projet et l’architecture comme un espace de rassemblement et de communication entre les hommes a du sens.

​

Passionnée par les constructions anciennes et leurs matériaux, par les jeux d’ombre et de lumière, j’aspire à une architecture sensible, authentique et pleine de sens. De la contemplation d’un bâtiment à sa réalisation, le sens du détail résonne en moi. 

En tant qu’architecte, j’ai pour vocation de participer à tout ce qui relève de l’aménagement de l’espace et plus particulièrement de l’acte de bâtir, de l’échelle du territoire à celle de l’infime détail. L’architecture évolue avec son temps, ses avancées technologiques et ses prouesses techniques, mais aussi à travers le développement des mentalités, des envies et des usages de chacun.

La qualité des lieux de vie et l’adaptation des modes de vie sont de notre responsabilité : il nous faut les projeter et les réaliser. 

​

L’architecte participe avec minutie à l’élaboration d’un cadre de vie pour tous. Pour autant il sait, à mon sens, se mettre en retrait pour offrir l’espace idéal.

CV

Maxime Molinari

architecte associé

Originaire de Nice, et depuis près de 12 ans à Marseille, je me considère comme un architecte ouvert sur la modernité et les enjeux de l’architecture contemporaine.

​

J’admire tout autant le faste de l’architecture de Rome que les pittoresques villages de l’arrière-pays niçois en passant par le multiculturalisme des villes comme Marseille ou Palerme. Sensible à l’architecture d’André Svetchine ayant donné ses lettres de noblesse au style provençal, je demeure toutefois fasciné par le travail de Fernand Pouillon ou Marc Barani au sujet du traitement des matériaux notamment, tout comme l’incroyable mouvement Moderniste Brésilien du siècle passé.

​

J’ai eu la chance au cours de deux voyages à Rio de Janeiro et São Paulo de visiter les œuvres de Lina Bo Bardi et Niemeyer qui ont su résonner en moi comme une évidence dans le traitement et la conception d’un projet architectural. Je pense précisément à la Casa das Canoas, première émotion architecturale, qui s’est révélé être un véritable coup de foudre.

​

Pour moi, cet ensemble éclectique de styles propres à chaque époque, lieu ou commanditaire ont un point en commun, la vérité dans l’emploi des matériaux, de l’espace et de l’usage. Pas de faux plafond, de faux plancher, ou de faux bois, les matériaux doivent être assumés au même titre que les éléments techniques. Cet enseignement, qui me paraît une banalité aujourd’hui, je le dois sans aucun doute à mes trois ans passés au sein de l’agence marseillaise MOA architecture.

​

Je considère que la conception architecturale se doit d’être à l’écoute et de répondre à des caractéristiques techniques et territoriales tout comme aux enjeux environnementaux de notre époque et doit se faire avec un emploi des matériaux juste et assumé.

CV

Casa das Canoas - Oscar Niemeyer

Contact

téléphone :

​

email :

​

adresse principale (PACA) :

​

​

adresse Occitanie :

07 80 98 24 81 

​

architectes@ambla.fr  

​

9, Boulevard Barthélèmy

13009 MARSEILLE

​

189, Rue du Gd. et Pt. Bailly

34370 MARAUSSAN

Atelier d’architecture

CROA PACA : S22773 

OK

Ce site web utilise les cookies. Veuillez consulter notre politique de confidentialité pour plus de détails.